10 Km d’Orvault Praudière 2013 : résumé

Le 18/2/2013 par Loïc Guillois

Dimanche dernier, j’ai mis mon premier dossard de l’année. Voici un compte rendu de cette course.

A ce qu’il paraît, le parcours est assez exigeant : le record actuel est de 32’34 (obtenu cette année). Le parcours se compose de 3 boucles de 3,34Km avec une belle côte dont un passage en sous-bois. Le dénivelé par tour est de 13 mètres selon Runkeeper. On a eu du beau temps malgré un petit 2°C le matin.

Comme j’ai abordé cette course comme un entrainement, je n’ai pas changé mon planning d’entrainement. La veille j’ai parcouru 113km de vélo : je me suis donc couché tôt. Cela m’a permis d’aller à l’ouverture pour m’inscrire sur place à 8h30. L’organisation se met doucement en place et un pote avec qui j’avais prévu de courir me rejoint. On a regarder le départ du 4Km à 10h puis on parti s’échauffer. On a couru tranquillement pendant 20 minutes et on a fait le repérage de la ligne de départ. On s’est placé au milieu du peloton. Le départ est donné pour les 384 participants au pistolet.

Avant le départ

Comme d’habitude, j’aime bien partir vite : je ne supporte pas de rester dans le peloton donc je cours le premier kilomètre sur le trottoir. Puis je me laisse glissé une fois que c’est plus fluide dans l’objectif de retrouver mon pote mais je ne le verrais plus jusqu’à l’arrivée donc je donne un peu de rythme. Mon genou me fait mal dès les premiers kilomètres m’empêchant d’envoyer.

On avait donc trois tour de 3,34km à faire. Le dernier j’étais déjà mieux donc j’ai accéléré un peu mais avec toujours au fond de ma tête l’idée de ne pas me cramer : je ne suis pas là pour un chrono. J’ai été à mon rythme du début à la fin et je n’ai pas sprinté même si cela aurait pu me faire gagner quelques secondes et quelques places.

Au final, je suis satisfait : 48’30 à ma montre. Le temps officiel n’a pas l’air bon, je ne suis pas le seul à le dire. il est de 46’39 me concernant. Je ne le retiendrais pas. Je suis placé 230 sur 384 arrivants. Ce qui me rassure c’est que malgré l’absence de plan d’entrainement et d’objectif, j’ai eu de bonnes sensations (à part ce genou). A la fin des 10Km, j’étais bien et à aucun moment je n’ai été essoufflé ou en sur-régime cardio. Objectif atteint.


comments powered by Disqus