L'hiver passe... et c'est cool

Le 30/1/2015 par Loïc Guillois

Les sensations

Parlons un peu de ma préparation hivernale. Le gros changement par rapport à l'année dernière c'est que je ne suis plus au VS Vallet. Je ne me sens plus du tout cycliste d'ailleurs. Du coup, je ne fais plus de sortie de de 2h30 jusqu'à 3h30 le samedi après midi à rouler roue dans roue à rythme régulier. Je ne fais plus que du spécifique (force, renforcement, allure) avec de temps en temps une sortie plus longue.

Cet hivers, je prend vraiment du plaisir sur le hometrainer, les séances sont variées de part les exercices qui me font travailler soit la force soit le seuil, soit des intensités de course (M, half ... IM). Je trouve ça assez ludique et au moins je n'ai pas froid. Le ventilateur tourne même !

En natation, je prend vraiment du plaisir. C'est fou. J'apprécie de nager et sauter une séance à cause d'une contrainte professionnelle ou personnelle me fait maintenant de la peine... J'essaye de nager 4 fois par semaine au moins 2000m et avec au moins une séance longue. Les résultats sont là et je pense être en mesure de cibler 2min00 au 100m sur mes triathlons pour cette année. Je n'ai d'ailleurs toujours pas écrit d'article spécifique natation. Promis je vais essayer.

En course à pied, le premier 10Km est vraiment bientôt : dans 15 jours. Rapidement suivra un semi-marathon objectif (Orvault). Je prend tellement de plaisir à courir (sans me blesser et sans me faire trop mal à la gueule sur piste, peu de VMA) que finalement je le vis sans pression cette année. Celà s'était illustré par un bon chrono fin décembre à Questembert (38min10, manque sûrement un peu de distance) et je compte bien répéter le même schéma. Je suis également moins affûté que l'année dernière mais moins fragile aussi. J'espère ne pas tomber malade et cette fois ci pour l'instant je touche du bois.

Finalement, ce qui est compliqué cet hivers c'est de me faire mal à la tronche sur route à vélo. C'est la première année et je ne trouve pas les bonnes sensations. J'aurais tendance à dire que c'est logique car mes références de séances avec des watts sont plutôt placées en pleine saison lorsque la température et la forme sont là. Je fais un peu plus de VTT et j'aime ça : c'est ludique et ça permet de voir autre chose. Je compte en garder régulièrement pendant la saison pour me permettre de me projetter sur un Xterra.

Les statistiques

J'en parle, j'en parle peut être trop. On va dire que c'est une déformation professionnelle. Je travaille dans l'informatique et j'adore les chiffres. Le mois de janvier 2015 sera le mois qui représentera le plus fort volume et la plus forte charge de ma (jeune) carrière sportive. Aujourd'hui, 50h et une projection à environ 55h. Pourtant je me sens terriblement bien (dans ma tête, dans mes bottes, dans mon corps) en terme de récupération et de vie quotidienne. Pourtant ce mois ci des séances ont sautées pour raison personnelle ou de météo, sans que celà ne me stress plus que celà. En fait, je focalise natation. Le reste c'est du bonus.

Une hausse du volume qui est pourtant en contradiction avec le choix de s'orienter vers du qualitatif cette année à vélo pour la préparation hivernale. C'est plutôt une bonne nouvelle : je m'entraine mieux et plus. Après il faut être honnête, je ne prépare pas d'Ironman cette année et même si c'était le cas, je ne pense pas que celà serait plus important. Tout celà reste malgré tout du positif pour Embrun l'année prochaine. L'idée n'est pas de courir après le volume mais le laisser s'installer progressivement : c'est ce qu'il se passe.

La saison

Je me sens aujourd'hui plus que bien et très serein. Je sais que du plaisir sera pris sur les courses au calendrier et je sais que je serais plus performant que l'année dernière. Le burnout vécu en juin 2014, est réellement une force pour moi aujourd'hui car j'ai une meilleure connaissance de mes limites et des choses à éviter et d'autres à faire absolument.

Côté vélo, je vais bientôt démarrer la piste sérieusement au club de Couëron : de quoi travailler le seuil, la force et la puissance. J'espère que ça me servira en triathlon et que ça me permettra de mieux m'amuser en course départementale FFC.

Vivement le premier triathlon 2015 !


comments powered by Disqus