Début de saison des courses cyclistes en départemental

Le 19/3/2013 par Loïc Guillois

Ce week end j’ai participé à ma seconde course en pass’ cyclisme D1/D2. Il est venu temps de faire un premier bilan. Pour la première course qui a eu lieu à Couëron, c’était la grande découverte : récupération de dossard, reconnaissance du parcours, échauffement puis grille de départ. Un peu de stress avant le départ de l’épreuve.

Course Couëron, le 10 mars 2013

Lâché dès le second tour (vers 4km sur 66km prévus), c’était parti très fort. Le circuit est très roulant et la vitesse oscillait entre 30km/h à l’entrée d’un virage jusqu’à 45/47km/h en grosse relance en sortie de virage. J’étais pas du tout prêt à ce genre de yoyo et surtout mal placé… (queue de peloton). J’ai continué a rouler pour voir, et j’ai accroché pendant un temps le second peloton (les D3/D4). Puis j’ai abandonné vers 30km pour 34km/h au final. De bonnes sensations malgré tout, je ne pensait pas être capable de réaliser ça.

Course Saint-Mème-Le-Tenu, le 17 mars 2013

La semaine suivante, une autre course était prévu j’ai donc pris la décision de faire une semaine orienté travail de la PMA avec du travail sur home trainer et du fractionné sur route. Les sensations étaient de mieux en mieux au fil des entrainements puis pour cette course je me suis senti encore plus prêt que jamais. Il y avait énormément de vent mais pour une fois, cela ne m’inquiétait pas vu comme c’était bien passé mon entrainementdans le vent 2 jours plus tôt.

Je m’échauffe un peu moins que la semaine précédente et je pense que c’est l’une de mes premières erreurs. Contrairement à la semaine précédente, je n’était pas stressé et j’avais hâte de partir. Le départ est donné et je suis à l’aise dans le peloton malgré quelques coup de freins et un stress apparent pour certains coureurs.

Au final, j’ai tenu 8km environ dans le peloton. J’ai sauté suite à une relance dans une bosse. Avec le vent je n’ai pas été capable de me mobiliser suffisamment pour boucher le trou. Je regrette je pense que j’en étais capable, au moins pour celle ci. Par contre, cette fois ci hors de question d’abandonner. Je finirais coûte que coûte. Je rattrape donc un retardataire puis nous roulons « ensemble » quelques temps avant de nous faire prendre un tour par le peloton. C’est justement la seul photo que j’ai de moi qui illustre ce moment.

Un tour de retard

On forme ensuite un groupe de 5/6 retardataires après le passage du peloton mais je prend la majorité des relais dans le vent. J’étais mieux qu’en début de course et une fois encore, je découvre de nouvelles sensations et me rend compte que je peux forcer davantage sans risquer la rupture. Les 56Km que j’ai parcouru ont été roulé à 31,5km/h dans le vent. Assez content encore une fois de la réalisation. Je progresse et je comprend mieux ce qu’il se passe.

Objectif : course du petit Bocage, 1er avril 2013

Avant d’attaquer un cycle orienté triathlon en avril, je vais affiner ma préparation sur le vélo et continuer d’apprendre à me faire mal. L’objectif pour moi maintenant est la course en ligne du Petit Bocage qui se déroulera en Vendée. Je vais tout faire pour finir dans le peloton. J’ai deux semaines devant moi pour me préparer. Voici le programme. Je vais mettre l’accent sur les intensités :

  • 1h récupération hier
  • mardi 1h15 endurance course à pied (avec 8×30 »-30 » si la forme est là)
  • 1h30 mercredi avec des exos intensité
  • 2h30 endurance tranquille jeudi
  • jeudi 1h natation
  • 4h samedi ou dimanche, endurance

TOTAL : 11h15 dont 9h de vélo

  • mardi matin 1h30 intensité (2×5′ allure chrono au seuil)
  • mardi soir 1h endurance course à pied
  • mercredi 3h endurance (+ quelques intensités courtes 1min/1min)
  • jeudi 1h natation
  • samedi 2h qq intensité (sprints courts)
  • dimanche 1h déblocage ou sortie tranquille

TOTAL : 9h30 dont 7h30 de vélo

Lundi 10ème Circuit du P’tit Bocage, course « Saint Fulgent – Saint Fulgent » : informations ici.

Circuit course en ligne


comments powered by Disqus