Stage perso dans le Puy de Dôme

Le 12/5/2015 par Loïc Guillois

Encore un article en retard ! Décidémment ça devient une mauvaise habitude cette année... je vais essayer d'être plus réactif car la saison commence pour de vrai très prochainement.

12 avril : Triathlon de Coëtquidan

Et bien après le stage du mois de mars, les premières compétitions sont arrivées avec notamment le triathlon de Coëtquidan. Je m'étais engagé sur les deux épreuves : XS le matin et S par équipe l'après midi. Le matin ça se passe plutôt bien, cette journée est abordée comme un entrainement grandeur nature, bien que la natation soit en piscine ça reste un bon travail d'enchainement qui permet de mettre le pied à l'étrier dès le mois d'avril et ça c'est appréciable !

Le XS est donc lancé en CLM, c'est à dire par vague de trois triathlètes par ligne d'eau. Les plus lents d'abord (estimation faite d'après le chrono de référence sur 400m que l'on donne lors de l'inscription). J'avais annoncé 8 minutes, les gars avec moi sont un peu plus rapide... ma stratégie est simple : je ne me crame pas sur le départ, je les laisse prendre la tête et je reste dans leurs pieds le plus longtemps possible. Je tiendrais 100m, ensuite ils feront des à-coups pour essayer de se lâcher, je les laisse faire et nage à mon rythme mais j'ai toujours un visuel sur eux. Il faudra que je travaille les demi-tours pour être à l'aise sur ce type d'épreuve. Je sors de l'eau en 7min00 pour 350m soit un peu en dessous 2min00 au 100m, le temps que je sorte de l'eau et regarde ma montre. J'aurais aimé faire mieux mais c'est déjà pas mal pour moi et quelque part je pense que j'ai trop géré cette natation, j'aurais dû tout débrancher et y aller à fond. Partie vélo en 21 minutes pour les 12,5Km soit environ 35,5km/h. Dommage je commençais à me sentir bien à la pose du vélo. Le parcours est varié et vallonné, un vrai plaisir. La partie course à pied est typée trail, ça j'aime moins. Je bouclerais les 2,5Km en 9min57 mais j'ai du mal à me faire mal, je reste sur un rythme que j'aurais pu tenir plus longtemps. Je pense déjà à l'après-midi et je suis isolé : je n'ai pas grand monde en ligne de mire, je n'aurais doublé que 2 gars.

Sur le Sprint par équipe de l'après midi, c'est également un départ en CLM. On décide d'une stratégie qui après coup n'était pas forcément la plus adaptée : tout les 50m le premier s'arrête au mur et se met en dernière position. On est 4 donc le 750m s'apparente plutôt à un 4x150m pause 10". On se fait prendre une remarque de l'arbitre nous interdisant de continuer comme ça ce qui nous désorganise. Au final on sort en 14-15min environ. A vélo, on a du mal à s'organiser entre ceux qui sont à l'aise et veulent envoyer direct et un collègue qui peine à retrouver du rythme. Quand ça commence à aller mieux pour tout le monde... j'ai une casse de câble de dérailleur avant. Fin de chantier... je me retrouve sur le petit plateau, je finirais le parcours vélo dans son intégralité en allumant dans toutes les bosses et en récupérant sur le plat. Dommage... Je reviendrais !

20 au 22 avril : Stage perso en montagne

Comment préparer le triathlon de l'Alpe d'Huez sans toucher à la montagne ? J'ai décidé cette année de passer du temps en montagne pour m'habituer, prendre de l'expérience et du plaisir. Je vais participer au triathlon avec mon vélo de chrono, un Cervélo P2. Il faut donc que je soit à l'aise avec en montée comme en descente. J'ai prévu deux courses pour m'aider à progresser et m'amuser ! les 3 Ballons mi-juin et l'Etape du Tour en juillet, 2 semaines avant l'Alpe !

Donc pour ce stage perso, départ le dimanche soir direction Montluçon où on avait réservé un hôtel avec ma femme pour faire étape. Arrivée sur place à 22h, je pars pour une sortie longue à pied : 22km / 1h45 le long du Cher, en passant par un parc. L'idée était de ne faire que du plat mais je me suis tapé de belles côtes sur la fin ne connaissant pas trop les lieux. Je me mobilise pour rester dans l'objectif de la séance : 4min45-5min au kil. Une bonne séance bien plaisante.

Le lundi : mise en jambe

J'avais deux possibilités : rouler sur place entre 8h et 10h puis prendre le petit dej' avec madame ou alors prendre le petit dej' avec madame plus tard et rouler en direction du camp de base. Ce sera l'option 2. Du coup, départ à 5 kilomètres du Puy de Dôme dans l'objectif de le faire mais arrivé dessus, je me rend compte avec horreur que la montée est interdite. Pas d'information sur le net, j'aurais dû mieux me renseigner. Je coupe à travers un chemin avec le vélo de chrono, c'est beau... en mode cyclocross. Me voilà dans la montée du col de Ceyssat. Je retrouve madame en haut pour la photo puis direction La Bourboule. Je roule régulier en envoyant un peu dans les bosses, j'ai le vent de dos c'est cool. 53,6Km à plus de 28km/h, 1162m de D+.

Col de Ceyssat

Et non je ne suis plus licencié à Vallet... mais je met encore la tenue à l'entrainement de temps en temps.

On mange un sandwich vite fait puis vélo dans le coffre on file vers Lac Chambon. On y retrouve notre hôtel et les potes avec qui je fais ce stage perso. Coup de mou avant de partir mais pas le temps de se poser. Juste de quoi poser nos affaires et c'est parti. Les potes n'ont pas roulé le matin et sont motivés pour envoyer. Premier col je suis dans le rythme mais pas au dessus, la séance du matin m'a entamé. Première descente on perd un gars, on ne le reverra plus de la sortie car il n'a pas son portable sur lui. Grrr... 30 minutes de perdues à envoyer des texto et à tourner en rond, mais on garde le sourir. On repart pour un col à froid et je suis en dessous. Je reste derrière en gardant le contact et je ne fais pas le malin. A l'approche du haut du col, je laisse filer. Je sais qu'ils m'attendront en haut. 42,3Km @ 22,5km/h mais davantage de dénivelé que le matin : 1284m.

Mardi : les 3 disciplines

Cette fois-ci, je commence par nager. Direction Super Besse pour accéder à la piscine municipale. 3€ l'entrée. A l'ancienne de la douche en passant par les vestiaires, le bassin et le "ticket de piscine". Marty Mac Fly ! Retour vers le futur ! Bassin de 25m pour moi tout seul et je fais ma séance de 2500m en une heure avec un programme fournis par mon coach.

Super Besse

Départ l'après midi avec l'objectif de faire un CLM dans un col avec l'un des gars. Un furieux mais quelqu'un de très modeste. Je suis à l'aise aujourd'hui et devant pendant 2 heures. Je fais demi-tour en haut de chaque bosse pour rejoindre les autres qui visiblement en ont trop fait la veille (!!!). On met du tempo jusqu'à la bifurcation du fameux col que l'on a choisi : la Croix Morand. J'ai les jambes mortes d'entrée. Je n'arrive pas à me faire mal et à rouler fort... ce col sera monté à 15Km/h. Mon compère lui le montera à environ 22Km/h. Intouchable. Il va faire mal sur l'étape du Tour. Retour à l'hôtel puis enchainement course à pied autours d'un lac (Lac Chambon), 4Km par tour. Je fais un tour proche de l'effort max du jour en 17min30. Un kilomètre récupération puis finish progressif pour au final un peu plus de 8,5Km en 40 minutes. Rassurant, je peux encore courir après avoir fait du dénivelé !

Mercredi : sortie longue et retour

Départ 10h. On démarre par un col, à froid. Je n'en fait pas trop, je veux rouler 5h. Je me sens fatigué mais plutôt mieux: je sens que l'adaptation est faite. Finalement au bout de 2h50, on échange rapidement avec les gars et ils me proposent de me laisser filer, eux vont rentrer cool. Ça me permet de rouler avec régularité sans faire des arrêts et retours arrières. Je veux tester mon braquet, 38x25 au plus petit. Direction Super Besse depuis Besse. Un mur de 1 Km à 11% qui passe bien. J'alterne danseuse et position assis sans me faire trop mal, la pénibilité est sous contrôle et je n'ai pas besoin du 25. Plus tard, je m'arrête rapidement dans un bar pour prendre un Coca Cola et un verre d'eau, je jette tout dans un bidon. Je sais que je titille la limite maintenant avec 4 heures de vélo dans les jambes. Je m'attaque une dernière fois au col de la Croix Saint Robert. 9,6km à 6%. Finalement ça passera à 15Km/h en faisant gaffe à ne pas trop en faire, même si le retour ne sera que de la descente et qu'à tout moment il me suffit de faire demi-tour. J'arrive en haut assez bien. J'ai envie de pousser la sortie mais il faut rentrer. 5 heures pour 114Km, presque 3000m de dénivelé positif. Je suis fusillé de fatigue mais pas explosé musculairement, je suis encore lucide dans la descente qui sera également la descente la plus rapide de ces trois jours.

Super Besse

Il faut rentrer sur Nantes maintenant. Jeudi et vendredi, ce sera de la récupération active avec natation le midi et course à pied vendredi soir et un réveil musculaire à vélo le samedi matin.

Samedi: Triathlon interne à Vioreau

Le hasard a fait que le triathlon du club tombait la même semaine et c'est pas plus mal ça permet de mettre de l'intensité après une grosse semaine. Je suis quand même fatigué sur cette fin de semaine, ce qui me manque le plus finalement c'est du sommeil. Je le ressentirais en natation où je me suis "contenté de nager", je fais un temps de 14 minutes et quelques pour 550m de natation avec sortie à l'australienne. Dommage, 12 minutes ça aurait été bien. A vélo, le parcours est assez technique et vallonné. C'est un parcours plein de relances. J'ai du mal à me mobiliser et manque de lucidité pour être à mon maximum, quand j'essaye de passer plus vite: je me fais peur. Deux tout droit avec blocages de roues. 18,8Km dans les 33km/h (34min). C'est correct mais je perd beaucoup en transitions. Je fais une bonne course à pied en sous bois. 23min58 pour 5,5Km. Dommage que je ne me soit pas mobilisé pour faire un négative split. Le classement complet est ici.


Triathlon de Vioreau 2015 par TriClubNantais

Le bilan

Grande nouvelle : deux heures en montagne, même à dénivelé équivalent : ça n'a rien à voir avec une sortie dans le plat pays de Nantes. L'altitude et la longueur des ascensions / descentes font la différence. Je pensais pouvoir rouler à des moyennes un peu plus importantes. Ça remet les montres à l'heure et encore ce n'est pas les Alpes. Le braquet est par contre validé : 38x25 ce sera bien. Le col de l'Alpe d'huez ne présente pas de mur mais une pente régulière. Pour l'étape du Tour, je vais prendre un pédalier compact sur mon vélo de route. J'ai commandé un plateau 36 dents pour les 3 ballons par contre. Je vais au Pays Basque en fin de semaine, j'espère l'avoir reçu pour le tester dans de belles pentes. Ce sera le dernier réglage.

Sinon, j'ai toujours du mal à me faire mal sur les épreuves courtes. Le problème c'est surtout que ça ne m'intéresse pas! Vivement le premier M de la saison la semaine prochaine à Enghien. J'espère vraiment progresser sur mon classement natation et gagner un peu en vélo et course à pied. Le half ironman des Sables d'Olonne va lui aussi vite arrivé (31 mai).


comments powered by Disqus